Judge Thermodynamics

Après une courte pause estivale, une petite note autobiographique légère et presque poético-tragique, parlant des fondements sur lesquels repose l’univers entier.

Imaginez une petite machine sympa. Elle fonctionne à vapeur et elle fait tourner une petite roue. Disons qu’elle sert à créer des motifs rigolos si on accroche un crayon à la roue.

Si on la laisse marcher, elle va finir par s’arrêter: il n’y a plus d’eau pour faire de la vapeur ou il n’y a plus de petit charbon pour chauffer l’eau.


Notre machine sur la première image, puis après un certain temps sur la deuxième image (notez l’arrêt dans le deuxième dessin).


Le résultat de l’experience: un petit motif sympa qui reste dépouillé malgré tout.

Imaginez maintenant qu’un type trouve un moyen de faire tourner sa machine indéfiniment. Elle ne s’arrête jamais. Le type vient d’inventer ce qu’on appelle, dans le jargon technique, le mouvement perpétuel.


La même machine, mais dotée de propriétés incroyables. En haut, l’inventeur.


Notez la richesse du résultat.

Hé bien c’est INTERDIT.

Il y a des lois qui servent à calmer les rigolos dans le genre du type plus haut. Ça s’appelle Les Lois de la Thermodynamique. Le nom complet est “Les Lois de la Brigade de Répression aux Infractions de la Thermodynamique” et ça rigole pas trop.


Judge Thermodynamics

Dites à n’importe quel scientifique autour de vous que les lois de la thermodynamique c’est un peu du flan, et que si vous voulez vous vous en passez.
Ajoutez “c’est bon ça va, quoi” et observez son expression:


“Hein?”

C’est bien la preuve que ça rigole pas.

Ces lois, immuables et putain de sacrées, sont les suivantes:


Je pense que le message est passé.

Au cours de mes pérégrinations sur internet, je suis tombé un jour sur un forum où quelques courageux s’étaient mis en tête de fabriquer la machine qui s’arrête pas.
Le sujet s’étalait sur une centaine de pages, égrainant les idées les plus astucieuses.

C’est pas exactement où je veux en venir, mais je vais détailler les principaux systèmes pour les curieux:

La machine qui marche principalement avec des aimants. Le principe est simple: des aimants s’attirent (ou se repoussent, ça dépend du sens). Il suffit de mettre des aimants en rond avec d’autres aimants autour (dans le sens qui repousse !) et voilà le travail.

La machine qui compte sur la gravité pour faire tout le boulot. C’est l’exemple classique, l’espèce de roue avec des contre-poids.

La machine qui compte sur Archimède pour faire tout le boulot. C’est pareil que le précédent mais dans l’eau et avec des trucs qui flottent.

La machine super qui est un mélange de tout ça. Parce que des fois ça marche pas avec juste des aimants, ou juste la gravité, ou juste Archimède.

Bref, je lisais tranquillement mon petit forum, je vous jure que c’était trépidant. Plus d’une dizaine de fois, quelqu’un arrivait avec presque la solution. Il avait un montage qui marchait presque. Quelques réglages, et c’était bon. Et la version retouchée marchait presque: les réglages avaient déterré un autre petit souci de rien. Et ainsi de suite.

Et pendant ce temps:


C’est pas comme ça que j’aurais fait.

Ce jour-là, ma vie est devenue de la merde parce que je m’interdis de fabriquer un machin avec des roues et des contre-poids alors que j’ai trop envie.

Pour ceux qui veulent prolonger le plaisir: le terme “mouvement perpétuel” est tombé en désuétude, mais n’hésitez pas à chercher des mots comme “énergie libre” ou “moteur + surnuméraire” par exemple (il y a d’autres noms) pour tomber sur des sites d’escrocs gonflés à bloc OU de joyeux dingos qui réussissent presque.

 
  1.  

    Bon, alors cette roue a contrepoids, tu la construit ou bien ? ;)
    Ca fais partis des montages à la con que j’ai bien envie d’essayer un de ces 4, je te ferais un petit retour d’expérience si j’arrive à quelque chose. (j’aime bien le système de la grosse génératrice entrainée par une perceuse).
    Pour les curieux du sujet, n’hésitez pas à parcourir le site de JL Naudin, joyeux expérimentateur de ce genre de choses, un poil ésotérique sur les bords, mais techniquement très abouti.

  2.  

    héhé bien vu ! C’est marrant j’ai vu des trucs comme ça ces derniers jours aussi, suite à des partages sur facebook. Je suis triste pour tous ces gens. Le truc bien drôle aussi, encore mieux que le mouvement perpétuel, c’est le moteur surnuméraire, un truc que tu lui mets 2000W au cul, il t’en crée 8000. C’est trop fort, ça multiplie l’énergie ! La cerise sur le gâteau étant tout le discours de théorie du complot qui va autour sur le thème “la science officielle veut vous cacher tout ça”…

  3.  

    Tiens bah hier je suis tombé là-dessus : http://www.dailymotion.com/video/xsxs7m_evolution-of-perpetual-motion_creation
    Ça a l’air de pas mal marcher, mais on sait pas combien de temps par contre…

  4.  

    En fait, la loi de thermodynamique n’interdit pas le mouvement perpétuel. C’est la perte d’énergie par frottement qui l’interdit. Une toupie lancée dans le vide va tourner indéfiniment (même si on est pas dans une inception).

    Et le coup du moteur surnuméraire se base sur une théorie (fumeuse) que deux aimants s’attirent quand on les approche … mais ne s’attirent plus quand on les éloigne (yaka les éloigner très vite dit la théorie).
    C’est d’ailleurs le prob de tous les moteurs perpétuels : faire monter le contrepoids consomme exactement l’energie produite en le faisant descendre.

  5.  

    J’adore la tête du savant fou!

  6.  

    Par contre arrêtez-moi si je me trompe (et si possible avant que les gars de la brigade me retrouvent), mais le truc de l’aimant n’est pas tout à fait un mouvement perpétuel, si ?

    D’après ce qu’on m’a dit, l’énergie magnétique dégagée par un aimant s’épuise au bout d’un moment (même si c’est super-longtemps). Donc on ne crée pas de l’énergie à partir de rien, et on ne multiplie pas l’énergie non plus, mais on utilise simplement un “carburant” qui va finir par s’épuiser.

    Du coup je me demande vraiment si le truc de la vidéo postée ci-dessus est une solution intéressante ou s’il y a une faille quelque part.

  7.  

    AWx > En fait, comme on pourra pas éviter les fuites d’énergie à cause du frottement, chaleur, bruit et autres, le seul moyen de faire tourner une machine comme ça, c’est qu’elle invente de l’énergie en cours de route et c’est interdit a cause de la clause Gérard Majax. C’est là où ça rejoint.

    s427 > aucune idée de la durée de vie d’un aimant… Mais je trouve que oui c’est moins classe que les machines qui se servent de la gravité et tout.

  8.  

    Ca me rappelle mon grand-père qui avait essayé de créer une machine à mouvement perpétuel avec un meccano et des roulements à bille dans sa cave.
    Mais sans succès autre que des engueulades perpétuelles avec ma grand mère qui lui répétait sans cesse qu’il ferait mieux de réparer la chasse d’eau des toilettes qui fuyait (perpétuellement) plutôt que de “s’amuser avec son machin en ferraille pour les enfants (le meccano)”
    Bravo pour cette note qui suscite mon admiration perpétuelle ou presque.

    Non mais en vrai les savants se trompent, c’est pas le mouvement perpétuel qu’il faut chercher, c’est le mouvement “presque” perpétuel ( du genre tu fais trois tours de manivelle tous les matins et t’as de l’énergie pour la journée. En plus tu fais du sport qui te tiens en forme(perpetuellement)).
    Pour tout dire, je travaille secrètement à la conception de la machine à mouvement “presque ” perpétuel. Il me ne reste que quelques points à regler et vous verrez ! (je vous ferais un croquis après avoir déposé le brevet bien sur). Mais là je dois aller réparer la chasse d’eau.

  9.  
  10.  

    Mais sur le papier (c’est à dire en théorie), le truc avec les aimants positionnés en cercle, ça a l’air de pouvoir faire tourner un machin perpétuellement, non? La fin de ton article passionnant laisse entendre qu’il n’en est rien pourtant, et que rien ne peut marcher tout seul dans ce monde pourri. (A part les gens seuls qui marchent seuls). Bon, c’est fâcheux. J’ai quand même l’impression que la connerie fonctionne assez bien toute seule, un peu partout. Plus que le cul, le fric, tout, c’est la connerie qui nous meut vraiment, c’est la source. Merci

  11.  

    alors tu l’fabrique !!!

  12.  

    Ça me rappelle un fameux (fumeux) moteur à eau.
    Il fonctionnait bien avec de l’eau mais consommait environ trois litres d’huile au 100km. héhéhé.
    Les retards de ma femme sont le seul mouvement perpétuel que je connaisse.

  13.  

    Il y a un épisode sympa des Mythbusters ou ils essaient de fabriquer quelque unes de ces machines… Pas très convainquant.

    http://www.dailymotion.com/video/x60jtq_mythbusters-l-astronaute-de-la-dyna_news

    Ah, et super blog !

  14.  

    Tous les matins, en allant au Collège, j’avais la chance de passer devant ça : http://nseo.com/aldocosta/page3.htm
    Un système super bien foutu en forme de roue de vélo qui restait immobile perpétuellement. La fierté d’Aldo Costa et de Couilly Pont aux Dames jusqu’à ce que bon bin…

  15.  

    Jerome> En théorie et en pratique, le truc avec les aimants ne peut pas tourner perpétuellement. Il tourne grâce l’énergie qu’il a reçu au lancement (la barre qui s’abaisse). Au bout d’un certain temps les frottements divers vont manger cette énergie au point ou un tour complet ne sera plus possible. Mais bien sûr l’expérimentateur arrête avant… Même en étant parfaitement convaincu que ces activités et recherches sont vaines, je suis assez fasciné par les montages de certains…

  16.  

    Au fait, je trolle, mais normalement si ta machine à vapeur crayonne indéfiniment, tu vas pas observer un joli dessin mais une grosse tache noire vu qu’elle aura crayonné dans tous les sens sur toute la surface…
    Pis sinon j’avais entendu parler d’une machine anti-gravité avec un chat attaché dos coté sans beurre contre une tartine beurrée (vu que la tartine tombe Toujours du coté beurré et le chat Toujours sur ses pattes), mais parait que personne ne l’a jamais fait, je suis sûr qu’il y a un complot des fabricants de fusée contre ça…

  17.  

    Pour se convaincre il faut construire soi-même un truc qui fonctionne, et ne pas attendre que quelqu’un d’autre le fasse. On ne peut croire toutes ces vidéos sur Internet.
    Je ne serais pas étonné qu’on trouve le moyen de “puiser” de l’énergie qui se trouve dans l’univers dans le futur. Ca fait pas si longtemps que ça qu’on fait voler des avions…

  18.  

    salut.
    comme je sais pas ou le mettre (pas de mail de contact), voila :
    http://www.mtbs3d.com/phpBB/viewtopic.php?f=140&t=15247
    Sa peut t’intéresser, c’est pour faire des super yeux bionique!

  19.  

    Le grand moment de n’importe quoi :
    http://www.m6.fr/magazine-l_inventeur_2012/inventions/5568-le-moteur-magnetique.html
    avec mention spéciale théorie du complot des industries pétrolières pour un des membres du jury.

  20.  

    la clé du problème, c’est les frottements. Elimine-les et tu auras créé le mouvement perpétuel. J’ai dit.
    Sinon, je crois me souvenir que Lagaffe avait créé un engin à mouvement perpétuel. Très énervant.
    Et puis tu peux t’inspirer de certains dessin d’Escher. Comme cette cascade perpétuelle.

    Mais surtout, surtout, utilise bien la scie à bois pour le bois et la scie à métaux pour les métaux. Sinon, tu vas au devant de grandes déconvenues…

  21.  

    J’ai été voir les vidéos et je suis choqué que ce genre de moteur qui fonctionne très bien ne soit pas diffusé, utilisé en masse. C’est hallucinant.

  22.  

    Ah tiens c’est marrant ça, justement je suis allée la semaine dernière à Europa Park (un parc d’attraction célèbre en Allemagne) où se trouve une pièce remplie d’inventions de Léonard de Vinci. Parmi elles une roue avec des contrepoids censée être en mouvement perpétuel, et celle-ci a l’air de plutôt bien marcher…
    Il y a une vidéo, on peut voir cette roue à la fin, vers 5:35 :
    http://www.youtube.com/watch?v=8kWHNr1WX78

    (bien sûr, il n’est pas exclu que parc d’attraction = piège à touriste, il y a peut-être un moteur à l’arrière de la roue, je ne suis pas allée vérifier… Quoi qu’il en soit, c’est intéressant à voir)

  23.