Couper du bois.

Quand on a, comme moi, une expérience de la lutherie de type autodidacte, on classe le bois dans 3 catégories:

la grosse merde:
Cette catégorie est composée de bois tout pourris, comme le cageot ou les allumettes. On peut pas faire grand chose avec. La sapin, sans dec. Quel bois de merde.
Il se trouve qu’on peut en utiliser en lutherie, MAIS c’est pas le même. C’est du sapin de luxe et il est très particulier. Un cageot réalisé en ce sapin-là couterait très cher et serait très beau.

Les ouais ok mais bon:
C’est l’ensemble de tout ce qui sert à fabriquer des chaises ou des manches à balais, genre. Alors on peut en trouver sous forme d’étagères chez Casto, mais on a envie d’en faire des étagères. C’est le hêtre par exemple.
C’est un avis personnel, mais je me demande si il existe un bois plus tarte que le hêtre.

Le contreplaqué:
C’est très très moche mais c’est magique mais c’est moche.

Alors quitte à acheter du bois, autant en trouver du beau. J’étais parti pour ne pas faire des guitares en coca-cola, souvenez-vous.
C’est à ce moment que vous trouvez du noyer, de l’érable, de l’ébène, de l’acajou, tout ça.
Rien que le nom, déjà.

Bref. Après acquisition de quelques échantillons, la connaissance des bois est mise à niveau avec de nouvelles infos.
Notamment sur la facilité de travail de chaque essence.

Parmi les sortes de bois représentées sur l’image suivante, une seule peut s’agrafer pour monter un cageot.
Les autres sont des putes qui veulent votre mort.

Mon matériel pour m’attaquer à tout ça:


Un modèle de scie courant qui traine dans un coin de la maison.

J’ai coupé mon premier manche en érable avec une scie comme ça.
Sans rire, j’ai passé deux heures pour couper 12 centimètres. Je le suis dit ensuite en passant mes mains sous l’eau fraîche en pleurant qu’il fallait que je trouve une solution.
La première solution: plus jamais du putain d’érable cette pute.
La deuxième: il va me falloir du matosse un peu plus sérieux.

Quand vous pensez “achat de matériel”, une image un peu comme ça vous vient à l’esprit:


“En route pour le rayon scies à métaux et visserie générale!”

Vous achetez une scie pas chère:


Un modèle de scie courant qui traine dans un coin de la maison (neuf).

Vous pleurez parce que ça coupe pas l’érable. Ok c’est une scie à métaux mais elle était quasi-donnée.

En cherchant un peu comment faire, je tombai sur tout un tas d’outils japonais.
Les japonais ont plein de bonnes idées de méthodes de fabrication ancestrales de plein de trucs fabriqués à la main par des vieux maitres, un truc dans le genre.
Maintenant quand je pense “achat d’outils” je pense d’abord par aller voir si un japonais ancestral a eu une super idée à propos de ça.


“En route pour fabriquer une scie par an, mais une bonne scie.”

Je fis l’acquisition de deux trois trucs qui m’ont sauvé les bras, dont La Scie Japonaise qui coupe sa race:


Houuu attention les doigts !

Si vous avez l’occasion de couper des choses de temps en temps, n’hésitez pas. Achetez une scie comme ça.
Ça ne se trouve pas exclusivement au japon, et en fait c’est même pas très cher.
C’est une scie très fine, très souple, avec un manche démesuré et de toutes petites dents qui coupent.

Observons cette scie couper une planche d’érable:


Et voilà le travail !

Grace au japon et ses outils ancestraux, je parvint à finir mon premier et dernier manche en érable. Merci le Japon.

 
  1.  

    Je confirme la scie japonaise à changé ma vie, maintenant je me ris du palissandre (cette pute aussi)

  2.  

    Question con: ça se trouve où, du beau bois qu’on peut voir en personne avant d’acheter ? (genre érable, fruitiers, bouleau, peuplier… pas besoin que ça soit séché 120ans chez stradivarius, c’est pas spécialement pour de la lutherie)

    Ouais pasque j’en suis encore au plan de travail en hêtre latté de chez bricomachin, et ma source de bons outils (hm diff) vend que par correspondance, et rien de vraiment excitant sauf en tout petits bouts…

  3.  

    @damien, en général chez les gros fournisseurs (genre pointP et autres) tu trouves déjà plus de choix d’essences, avec des tailles respectables. Et tu peux souvent faire raboter pour pas trop cher.

    Sinon pour le hêtre, on peut faire des baby-foot avec, ce qui est quand même classe.

    Et du coup moi, je cours me chercher une chiejaponiaise…

  4.  

    L’érable, c’est très bien pour les cannes !

    Sinon, tu penses à quoi comme bois pour ton futur cercueil ? parce que le chêne, c’est noble, ok, mais ça fait un peu gland.

    damien > malheureusement, les vrais marchands de bois disparaissent à vitesse grand V (en tout cas en région parisienne).
    Rien que chez moi, il y en avait 3 il y a encore 15 ans, 5 ans plus tard il n’en restait plus un.

    Pour l’outillage, le catalogue Festool est chouette, mais c’est pas donné.

  5.  

    Damien > j’ai commandé pas mal sur internet, j’ai jamais eu de mauvaise surprise (sauf sur les frais de port de 10kilos de bois en collissimo, en fait). Des fois le bois est pas uuuultra sec mais comme je fais pas ça toutes les semaines ça va.
    Je me suis bougé une fois, chez un fournisseur en région parisienne mais j’ai oublié le nom… faudrait que je retrouve ça.

  6.  

    Chez pointP j’ai vu du niangon, de mémoire ça ressemble à l’acajou… en plot, ce qui est sympa, mais comme c’est plutôt uniforme comme grain, c’est moins intéressant. Sinon ils ont que du résineux de charpente, essentiellement :(
    Le bois pas sec c’est pas vraiment un souci, j’ai eu la flemme de toucher à mes bouts de plan de travail depuis un an :|

    L’avantage de voir en personne c’est qu’on peut choisir des pièces avec un grain particulier… et je suis assez fan de l’approche de Krenov de concevoir le meuble pour mettre en valeur le bois et pas l’inverse. Sinon il faut accumuler un stock pour pouvoir choisir…

  7.  

    oui oui, bon je pense que je me bougerai un peu plus pour voir sur pièce si chaque planche me coutait 500 euros.
    Là ça reste très modeste hein, j’ai pas d’exigences de fou et je suis bien content avec le bois que j’ai :)

  8.  

    Moi j’aime bien le hêtre et le charme, c’est beau, lourd, facile à travailler. Bizarrement on en voit jamais dans la lutherie…Pourtant ils n’hésitent pas à utiliser des bois pourris pour les grattes bas de gamme.
    En tout cas, chapeau bas pour avoir découpé un manche à la scie, même japonaise, quand on a gouté aux joie de la scie a ruban et de la défonceuse, on n’y retourne pas :)

    On trouve facilement des sites de bois de lutherie sur google, mais ca coute generalement un bras. Sinon, on peut trouver des plateaux de sycomore (érable), de frêne et d’aulne assez facilement chez les marchands de bois en gros, faut juste qu’ils aient envie de dépiler leurs plots pour te filer le plateau du milieu. Et avoir de la place. Et de quoi recouper tout ca en petit bouts. Reste aussi les menuisiers qui ne montent pas que des cuisines et les annonces sur le bon coin. Le menuisier pourra aussi se charger du boulot chiant quand t’as pas le matos, recouper les pièces et les dégauchir.

    Vivement les prochains épisodes sur le terrassement à la petite cuillère :)

  9.  

    ah ouais mais non non, pas de scie à ruban et trucs de l’enfer ! Déjà, j’ai pas la place, et ensuite j’ai pas de problèmes de délais :)
    Non pis vraiment, l’intérêt que je trouve à tout ça, c’est se retrouver avec un bout de bois et moi, il fait nuit et l’on entend juste le frrt frrt du rabot dans la maisonnée endormie.

  10.  

    et sinon, pour faire une BD, vous vous rappelez encore comment on fait ? Depuis le temps ….

  11.  

    paul > des bd j’en fais toute la journée !

  12.  

    frrt frrt ? c’est bizarre comme bruit de rabot, j’aurais dit tshhhuik tshhuik plutôt :)

    Un autre truc que je me demandais, c’est ce que font les élagueurs ou les services des espaces verts du bois qu’ils coupent, quand c’est raisonnablement gros…

  13.  

    Damien > De mon expérience, ils le gardent/vendent/donnent pour du bois de chauffage. Mais ça ne coute pas cher d’aller faire un tour au centre technique municipal pour demander.

  14.  

    Je m’insurge contre la denomination “grosse merde” du sapin de pietre qualite. Le sapin de pietre qualite, c’est magique !
    1. C’est gratuit, on trouve des cagettes et des palettes abandonnees partout.
    2. Ca se travaille avec du materiel accessible : couteau de cantine (scie), petite cuillere (gouge), rape a fromage (lime).
    3. Je ne laisserai personne insulter ma guitare carree (je ne connaissais pas a l’epoque la “magie du bois tordu” — merci d’ailleurs), caisse en bois de cagettes, manche en bois de palette, frets en fils de cuivre incrustes. Elle sonne (juste ce qu’il faut pour ne pas deranger les voisins) et tient l’accord (juste le temps d’avoir trop mal au doigts pour continuer) !

  15.  

    Damien>Ce sont les rabots européens qui font tshhhuik tshhhuik, les japonnais ancestraux font frrrt

  16.  

    Il y a nettement plus chouette (un rien plus cher certes) que le contreplaqué, c’est le contre-collé. Ça donne des effets de matières superbes.

  17.  

    Damien > non, mais Libon il s’y connaît en rabot hein ! il a même inspiré Jean Ferrat, tu sais.

    “C’étaient des menuisiers aux cent coups de rabots” (La Commune)

    Je me souviens d’ailleurs d’un comm sur une note de Boulet (celle où il raconte son excitation en entrant dans un magasin de bricolage) :

    “Un jour, je t’apprendrai à affûter une lame de rabot. C’est entre la taille du silex et l’origami”. Authentique !

    Libon > tu l’as trouvée où ta scie japonaise ? sur internet ?

  18.  

    philippe: deux bonnes sources: hmdiffusion.com, ou dictum.com (qui ont aussi des ustensiles de cuisine, si vous voulez un couteau à sushi à 300€ par exemple)

  19.  

    oui sur internet pour la scie, mais je suis à peu près sur d’en avoir vu dans des magasins de bricolage, c’est pas très rare comme truc, ça se trouve assez facilement. Il y a des modèles très chers, mais j’en avait trouvé une très bien pour 20/30 euros, je me souviens plus bien.

    ptain oui, aiguiser une lame de rabot sur une pierre à eau (encore les japonais!), faire des petits huit bien installé dans un coin et se retrouver avec un petit miroir qui coupe des cheveux dans le sens de la longueur à la fin.
    Après ça fait comme quand on a le bon taille crayon avec le bon crayon et que ça fait un super joli petit serpentin et que c’est con mais on est bien content.

  20.  

    Libon > tu es comme mon père qui épluche les pommes la nuit, dans son grenier, avec son Opinel, en ne faisant qu’une seule épluchure en spirale :)

    Ah, la pierre à eau ! ça me rappelle la meule à eau dans la jardin de ma tante. Elle était installée dans une vieille baignoire qui recueillait les eaux de pluie, derrière la grange.
    Il y avait toujours des gardons, des goujons, des carpillons (et même une fois une perche arc-en-ciel) qui nageaient dedans.

    Damien > merci pour le renseignement !

  21.  

    Je comprends pas:
    la scie à métaux pour les métaux, et la scie à bois pour le bois. Et non pas scie à bois pour les métaux et scie à métaux pour le bois.
    C’est parce que le métal est jusqu’à preuve du contraire plus dur que le bois que la scie dédiée doit être supposée couper du bois en moins de deux.
    C’est une question de dentition…
    Ou alors je me trompe.
    Sinon, la découpe laser c’est pas mal non plus.

  22.  

    Une réponse totalement ingénue comme j’imagine le truc mais je peux me tromper:
    Comme le bois est plus mou que le métal, on peut faire des dents plus fines, pointues et coupantes. Sur le métal, j’imagine qu’il faut prévoir des dents plus robustes et moins fragiles.
    Du coup oui les scies à métaux coupent le bois mais ça marche moins bien qu’une scie prévue pour le bois.
    ET ouais, ba ouais, le laser quoi :(

  23.  

    @libon et damien… je connais un truc de bois ou il ont pas mal de choses c’est de l’autre côté de l’autoroute en face du ikéa villiers sur marne….
    c’est ça : dumoulin-bois.fr avec les w devant.
    c’est pas ça ton expatriation en banlieue ?

  24.  

    @Elisabeth je crois que je suis déjà tombé sur ce site… il faudra que j’aille y faire un tour un jour. C’est juste pas super pratique même si ça pourrait être pire (de Lille). J’espère juste que c’est pas les seuls en France…

  25.  

    Pour ce qui est des scies, j’imagine que wikipédia et cie sauront mieux vous renseigner, mais en matière d’usinage il y a des angles (de coupe, de dépouille…) partout qui permettent de faire des beaux copeaux, éviter que les dent ne s’encrassent, que ca chauffe, etc… C’est juste une question d’efficacité.
    On peut couper du marbre avec des cure-dents en plastique, mais il ne faut pas être pressé et en avoir un certain stock :)

    La découpe laser pour le bois n’est pas géniale, car elle crame les bords de la découpe, ca se voit des fois sur les maquettes en bois. Par contre ils utilisent le jet d’eau pour découper les chevalets du quatuor. Et c’est bôôôô…

  26.  

    [...] guitare < Guitare < Pierre-Antoine Get flash to fully experience Pearltrees Fabriqué à mains nues » Blog Archive » Couper du bois. Cette catégorie est composée de bois tout pourris, comme le cageot ou les allumettes. On peut [...]

  27.  

    Bonjour Monsieur Libon,

    Oui, Monsieur, je suis admirative de votre travail BéDéique (abonnée à Spirou et Fluide depuis… pfiouu !)et de ce qui se dégage de tant d’ardeur ! si, si… ne soyez pas modeste. Je découvre, grâce à Boulet, votre site et je me marre aussi à lire les commentaires !… décidément, très fort !

    Je fais plutôt dans le sommier à ressorts, récupéré, mis au feu, aplati, tordu, brossé, verni et que je “brode” avec différents matériaux (toile à matelas, fils de laiton, dentelles, pellicule de film…). Ça me fait plaisir de lire que vos expériences menuisières sont, relativement, comparable à mes “créations à ressorts” ! pas toujours facile de trouver l’outil idéal ! N’empêche que je vais chercher une scie japonaise, ça m’a tout l’air d’être, en plus d’être efficace, un bel objet !

    Merci de me donner toujours du plaisir à vous lire.
    Cordialement.

  28.  

    heu les cagots c’est pas en peuplier comme les cures dents et les allumettes??

    pour le bois il y a luthimate c’est un pote ^^

    et sinon si vous voulez baver les outils c’est Dictum

    tcha

    bises

    clem

  29.  

    C’est tout à fait exact mais comme c’est dans la catégorie dont on peut pas faire grand chose, tant pis, j’assume, je classe tout dans “sapin de merde” tant pis, j’assume.

    Ho j’en profite que tu es un pote de luthimate: plein de fois je voulais acheter des trucs et il manquait plein de mesures.
    Par exemple, pourquoi il met juste “plaquage de tête” pis zou, et pas “250x120x6″ à coté, c’est dommage non ?
    Comme j’achète du bois de guitare, le fait de pouvoir avoir les mesures avant de commander me permet de découper au mieux les bouts, et faire plein de choses avec peu de bouts.

    Et sinon dictum je vais régulièrement checker le département cuisine en pleurant :’(

  30.  

    ben en lutherie le peuplier tu peux faire les points sur le coté de la touche il me semble que c’est tout
    sinon pour luthimate si tu veux une precision mail lui avant commande ….
    c’est pas amazone ;-) il y a quelqu’un derriere le mail

    tcha

    bises

    clem

  31.  

    Petite réponse à propos de la question des scies :
    En fait une scie à métaux est absolument pas appropriée pour couper du bois (enfin ça marche mais c’est vraiment pas le mieux), c’est pas une question de dureté mais de “texture” (j’ai pas trouvé de meilleur terme). Une scie à métaux a de petites dents très fines qui vont “user” le métal (une substance assez homogène), presque comme un lime, et produire une fine poudre “sèche” qui vole au vent, c’est poétique. Faut faire gaffe à pas trop la respirer.
    Le Bois au contraire est fait de grosses fibres serrées, qu’on va briser et massacrer avec des grosses dents pointues, et comme ça contient aussi de l’eau ça forme de la cellulose, une pâte qui se cale entre les dents de la scie. Avec des grosses dents bien écartées ça tombe, avec les petites dents de la scie à métaux ça colle et ça se compresse, et au final c’est un peu comme si tu essayais de couper ta viande avec un couteau à dents, sur le fil duquel tu aurais fait cuire de la pâte fimo. Du coup ça glisse, ça n’arrache plus rien et ça coupe que dalle.

  32.  

    Le choix du matériaux dans le bois est pas facile à effectuer sans avoir le top en équipement, tronçonneuse, scies et autre …