Dites que vous faites de la reliure (fin)

(Le reste de ces articles: Part 1 | Part 2 | Part 3 | Part 4)

Alors.
La dernière fois, je vous ai obligé à coudre des feuilles entre elles et j’espère que vous l’avez fait.

Vous êtes en possession d’une sorte de carnet de feuilles cousues, un truc assez lâche, vous sentez qu’il faut pas non plus tirer comme un petit fou dessus.

Comme vous comptez l’emporter avec vous dans votre sac pour noter des idées ou faire des dessins, vous allez le déglinguer et vous vous dites qu’il faudrait une couverture, enfin un truc quoi, enfin je sais pas enfin je veux dire.


L’objet et sa tranche (que vous sentez faiblarde) indiquée par une flèche.

Il va vous falloir maintenant de la colle à bois. C’est une colle super pour le papier et c’est trouvable absolument partout pour absolument pas cher.


La colle qu’il vous faut, et un résumé de la fabrication du papier qui explique pourquoi la colle à bois marche super sur le papier.

Voilà, maintenant, il va falloir trouver un genre de carton, de papier épais, un joli truc.

Vous allez créer un genre de pliage qui ressemble au dessin suivant. Votre paquet de feuilles va s’insérer dedans.
Vous pouvez mesurer, faire plusieurs essais, des brouillons. La seule mesure qui va compter c’est l’épaisseur du carnet: il faut que votre paquet de feuilles cousues rentre tranquillement la dedans.


Guest Star: Piero della Francesca est venu vérifier que j’ai bien réussi mes perspectives.

Vous avez remarqué que le carton est bien plié tout droit, dans mes dessins de couverture ?

Pour faire de belles pliures, les professionnels utilisent des outils en os de professionnels, ou des trucs en jade ou des trucs en or, mais nous allons utiliser le côté qui coupe pas du couteau ikea.

Ça marche presque pareil: A l’aide d’une règle, il faut juste faire une rainure visible pour écraser un peu le carton, comme si vous traciez un trait (mais avec un couteau) et plier après. Ça fait une belle pliure.


Un couteau ikea, une règle: pro.

Update: La jeune Clémentine me signale que “le stylo bille usé, ça marche aussi super pour le rainage, plus précis que le couteau ikéa!” alors je passe l’info.

Il ne vous reste plus qu’a blinder de colle le dos de votre futur carnet, puis de blinder de colle l’espèce de repli de la couve (je vous ai fait un dessin exprès pour savoir ou mettre la colle)


N’utilisez bien sûr pas de colle rouge fluo. C’est pour mieux voir.

Une fois que vous avez bien mis de la colle partout, vous fermez, vous mettez sous un ou deux trucs lourds et vous laissez sécher la colle.
Et voilà !

Si vous voulez des bords de carnet bien coupés bien propres, dans l’idéal, il vous faudrait un massicot.

Un massicot est une sorte de machine pourvue d’une énorme lame super tranchante qui permet de couper bien propre un paquet de cent feuilles sans souci. Tous ce que vous lisez (magazines, livres) est massicoté par l’imprimeur.
La particularité principale d’un massicot est de couter un bras minimum.


Un site de vente de massicot. Les prix sont prohibitifs.

Comme on est entre gros malins qui lisons ce blog, vous avez forcement une éponge abrasive parce que je vous ai obligé à en acheter une.

Vous pouvez donc coincer votre carnet entre deux planches (ou deux trucs assez rigides et auxquels vous ne tenez pas trop, parce qu’ils vont se faire un peu poncer aussi) et poncer la tranche. Ca marche super !

Vous allez obtenir la tranche de carnet la plus veloutée qu’il vous ai été donné de voir. Vous pouvez également faire des coins arrondis parce que ça s’abime moins vite.

Ca y est, vous avez un carnet que vous avez fait vous même.
C’est peut-être pas le plus beau du monde, il est peut-être un peu de traviole ou la colle a un peu bavé ici ou là. C’est pas grave, faites en un ou deux de plus et ça va aller mieux.

Ensuite, vous allez commencer à regarder le papier dans les magasins avec un autre oeil, en vous disant “est-ce que ce papier est carnetable tranquille ou pas?” ou “mince ce papier est génial, j’aimerais trop avoir un carnet avec le même” et vous allez chercher sur youtube comment faire des couvertures mieux, il y a de quoi faire.

Et sinon, j’avais prévu d’utiliser du tissus, au début. J’ai laissé tomber et je suis allé au plus simple, au plus fonctionnel. Je m’étais aussi juré de ne jamais faire de mode d’emploi de fabrication de trucs, c’est pas tellement le but de ce blog, c’est pas rigolo à faire, mais je me suis dit que ça valait le coup pour cette fois.

Bref, faites vos carnets, c’est les mieux, c’est du sur-mesure.

 
  1.  

    ouééé ! ouééé ! je vais enfin pouvoir fabriquer une couverture ! Youpi! Merci !
    En plus j’ai ri, c’était super. :)

  2.  

    J’aime.

  3.  

    Enfin….ça fait une semaine que je traine avec mon bloc de feuilles sans couv…
    Merci beaucoup pour toutes ces infos…
    En même temps, mon beauf a fait des études de reliures, j’aurai pu lui demander, mais il est en vacances en ce moment, ironie magique of the life…
    En tout cas, super ton site, j’attends le procahine post avec impatience…

  4.  

    prochain post

  5.  

    Une piste pour le tissu quand même? C’est pour fabriquer un pansement en parallèle de l’activité “cousage” ou bien c’est pour entoiler la couv’?

  6.  

    ‘tain il est magique ce mde, il gère, il foudroie l’infini tel un envol de poneys sauvages dans le ciel de l’aube, à l’heure ou blanchie la pampa.

    Si seulement il venait au moment ou j’apprenais à faire de la reliure. Si seulement il venait avant que j’ai acheté un plioir en os.

    JE t’AAIIIIMMME LIBON MAIS TU ARRive DEUX ANS TROP TAAAARD

    JE T’AIMMMME QUAND MËME MAIS NOTRE HISTOIRE EST IMPOSSIIIBLE.

    Voilà, on murmure à mon oreille que c’est ‘heure pour moi de prendre mes petites pilules.

  7.  

    Haha non mais c’est BIEN si tu as tout le materiel ! Moi, le truc, c’est que le jour où tu as rien, tu peux quand même faire des trucs et c’est chouette :D

  8.  

    Sinon, pour le tissus:
    il sert à renforcer le collage. Plein d’images ici, par exemple:

    http://s297230448.onlinehome.fr/arsweb/reliure.html

  9.  

    ah oué mais tu vois si tu mets la légende SOUS l’image, on se plante et on met plein de colle rouge fluo, c’est ballot.

  10.  

    Problème technique : les pages se sont déchirées quand j’ai ouvert le carnet …

  11.  

    franchement merci, mon carnet il est trop cool, maintenant je peux survivre n’importe où, grâce à vous j’ai appris la RELIURE

  12.  

    Des outils en os de professionnels, c’est pousser un peu loin la conscience, professionnelle justement. Hin hin.

  13.  

    Merci beaucoup, grâce à toi j’ai un travail de fin d’année tout beau *-* (étude d’illustration) et j’avais un peu de mal à trouver un tuto compréhensible et simple =.= donc encore merci

  14.  

    J’ai pas fini le cahier, mais je reste rêveuse à la pensée de l’outil en os de professionnel.
    Me demande si les os de professionnels font de meilleurs plioirs que ceux de vache ou de cochon qui doivent être plus courants.

  15.  

    1 bras < 2 bras < 5 bras < 1 couille.
    Je suis pas sûr d'être d'accord qu'une couille vaut plus que cinq bras, notamment parce que je serai obligé d'emprunter au moins trois bras alors que j'ai le double en couilles.

  16.  

    Maintenant que j’ai plus mauvaise conscience à tout casser un beau carnet tout neuf qui coute un bras, je dessine sans brouillon, à main levée DIRECT ! merci Libon ! en plus c’était trop cool à fabriquer !

  17.  

    MERCI!!!! meme si j’ai garde precieusement le mode d’emploi en 2 lecons fait sur une partition de ukulele avec un tit tralaland :)

  18.  

    Bahlors, plus d’inspi pour bricoler ! On attends avec impatience le prochain article =D

  19.  

    Il me reste encore l’étape du ponçage des bords, que je repousse régulièrement parce que flemme (et surtout que je sais pas encore très bien comment je vais faire tenir le bouzin), mais je suis très fière de mon pitit carnet un peu de guingois que j’ai fait avec mes blanches mains grâce à ton tuto-du-tonnerre, libon, merci !

    (en plus, j’ai peint dessus des décorations, et tout, je frime grave)

  20.  

    Ben si j’étais pas occupée à fabriquer des lampes en plumes de sacs plastique, nul doute que j’aurai déjà fait plein de ces adorables carnets… :)

  21.  

    24 mai quoi… Non mais 24 mai quoi… Hé ho?! Libon à rien va!

  22.  

    Mille merci pour ce fantastique tuto ! En plus d’être plaisant à lire, il est très simple à suivre, et j’me retrouve avec une quinzaine de petits carnets tous beaux tous chauds.

  23.  

    ENCOOOOORE!

    ce blog est formidable, ton passage au BHV m’a fait mourir de rire!
    le cerclage du bois, c’est magique, stp n’abandonne pas l’atelier

  24.  

    Où es-tu ? Pourquoi nous as-tu abandonné ?
    Pourquoi as-tu laissé tomber tes objectifs de rendre le monde meilleur ?
    Le monde est assez meilleur, ça y est ?

    J’en veux encore !
    S’ilteplaitmeussieu…

  25.  

    Ouf, plus qu’un petit mois avant la mise à jour annuelle. Merci Reno.

  26.  

    Les hypermarchés Lidl ont la particularité de proposer des produits chelous une fois par semaine, genre trayeuse ou détecteur de métaux selon arrivage. Et comme c’est Lidl, c’est rarement très onéreux (des fois si, quand même)

    Parfois les produits reviennent l’année d’après, semant à nouveau la consternation auprès du consommateur lambda qui n’a guère d’usage pour des trucs aussi spécifiques. A quoi je veux en venir ? Régulièrement ils ont des massicots genre à 20€, même qu’une fois j’ai failli en acheter un (je comptais encore faire des fanzines mais non, en fait). Je sais qu’il y en a pas des masses sur Paris mais ça peut être intéressant de garder un oeil sur leurs prospectus. Publicité gratuite, pour équilibrer : leur approche du code du travail est pas jolie-jolie (mais qui l’ignore encore…)

  27.  

    Très cher Monsieur Libon, nous laissez vous tout l’été pour pratiquer ? Reviendrez vous avant que la bise ne s’en revienne ? Ce serait tellement bien de compléter notre collection de jolies réalisations à main nue … Avec oxygène , comme pour gravir l Everest …. Bon été à vous, à nous , à tous en somme . Vivement vos prochains articles illustrés … Merci pour cette tranche de bon sourire ;)

  28.  

    ça fait des années (avec beaucoup d’intermittemps) que j’apprends la reliure et c’est tellement reloud….. alors ton cours plein d’humour et de simplicité me paraît parfait ! J’en reveux encore ! Merci et bravo

  29.  

    Aaaaaaaaaaaaaaaaaah !
    J’arrive direct à ce blog via ce billet… mais quel bonheur !
    C’est frais, c’est gai, instructif en bonus, je me marre et j’ai hâte de faire un carnet ^^
    Mais d’abord je vais explorer un brin ce lieu enchanteuyeuyeuuuur…
    Merci, à bientôt !

  30.  

    Je n’utilise pas de couteau je plie et je déchire les feuilles c’est mon coté rebelle et le résultat est Magnifique ! Merci pour ton blog… Des carnets de toutes les tailles pour 2015! La vie est formidable!

  31.  

    Ce tuto est probablement le tuto que j’ai utilisé le plus de fois de tout l’internet. Je l’aime beaucoup. J’ai relié plein de fanzines. Je m’y réfère tout le temps. Je suis vraiment contente qu’il existe. Ptoing ptoing.

  32.  

    http://weddinginvitations4u.net/ Sometimes when reading Goethe I have a paralyzing suspicion that he is trying to be funny.

  33.  
  34.  

    Je kiff ce tuto, je le conseillerai à chaque personne qui veut faire de la reliure !! :D

  35.  

    Merci pour tes conseils avisés!
    Je comptais faire des carnets de 32 pages voire plus et faire une “reliure” avec agrafes et je cherchais comment couper les “bords” car massicot comme tu dis, c’est chéro.
    Je vais essayer ta solution !