Dites que vous faites de la reliure (part 3)

(Le reste de ces articles: Part 1 | Part 2 | Part 3 | Part 4)

Vous avez vos petits bouts de feuilles pliés en deux, avec des trous bien propres dans la pliure. Vous les avez mis par deux, bref vous avez une certaine quantité de ceci:

Il va maintenant sortir le fil et l’aiguille.


“Youpi !”

Vous allez d’abord passer un premier coup dans votre premier petit groupe de feuilles.


Jusque là, tout va bien.

Vous posez un deuxième petit paquet au dessus, et vous repartez dans l’autre sens, comme ceci:


Jusque là, tout va toujours bien.

Super astuce: A partir de là, vous pouvez vous servir de pinces à linge pour tenir les feuilles déjà cousues !

A ce moment, vous pouvez tendre un peu le fil.

Pour tendre un peu le fil, je donne des petits coups en tirant tout doucement. Juste assez pour que le fil fasse un petit “ptoing” mais pas trop, sinon il coupe le papier.
L’idéal, c’est de faire une petite dizaine de “ptoing” légers. La couture va se tendre comme il faut.

Je vous montre:

Ça a l’air super technique mais ça va.

C’est maintenant qu’il va falloir être un peu sérieux.
Vous voyez que vous avez deux bouts du fil juste l’un au dessus de l’autre. Vous allez faire un nœud avec les deux bouts.

Voilà un schéma de la manipulation, réalisé avec un soin inouï pour que ça soit un peu clair:


Vous pouvez bien sur faire un double nœud, ça tiendra mieux.

Et après? Hé bien après vous reposez un autre paquet de feuilles par dessus, et vous repartez dans l’autre sens, comme représenté beaucoup moins clairement dans le dessin suivant:


Vous voyez quand même le principe, quoi.

Lorsque vous arrivez au bout, vous avez comme une envie de faire un nœud aussi ici, parce que vous vous dites que ça tiendra mieux.

Mais d’abord:

Voilà.

Vous allez faire comme sur ce dessin réalisé avec un soin inouï pour que ça soit un peu clair:


Ça fait un petit nœud, et on repart sur la quatrième couche. Vous faites le même noeud quand vous arrivez à un bout, et vous repartez dans l’autre sens avec un nouvel étage.

Au bout d’un moment, vous avez mis toutes vos feuilles, vous faites le dernier nœud, vous êtes contents. L’univers semble s’équilibrer.

Ensuite, il va falloir solidifier tout ça et faire une jolie couverture.

 
  1.  

    Hou cette partie-là ça m’a l’air un peu chiant.

  2.  

    Mais si on fait des noeuds, comment on fait pour avoir assez de fils pour le reste des pages suivantes? On anticipe et prévoit 4 m de fil après le noeud qu’on s’amuse ensuite à passer dans toutes les pages?
    Parce que à partir du moment où l’on a fait un noeud la bobine ne peut plus défiler!

    ps : super blog

  3.  

    J’adore ce que vous faites, merci pour ces pas à pas bourrés d’humour.
    En adoration devant les carnets également, je me suis laissée tenter, la couture est faite, vivement la suite. :)

  4.  

    [...] nv. 3. Maître Pokémon depuis 5 générations. (Boink) Get flash to fully experience Pearltrees Fabriqué à mains nues » Blog Archive » Dites que vous faites de la reliure (part 3) Vous avez vos petits bouts de feuilles pliés en deux, avec des trous bien propres dans la pliure. [...]

  5. frustratz homme
     

    yeah! Je suis plus un homme frustré maintenant. Joie!

  6.  

    Je me sens soudain nettement moins motivée pour faire ce carnet. Ceux que j’ai faits avaient une couture plus sommaire…

  7.  

    RhoOOoOOoOoo non mais je rêve, les feignasses ! Ca doit prendre 10 minutes pour coudre un carnet de 100 pages ! Je vous trouve EXTREMEMENT pas motivés pour rééquilibrer l’univers.

    Zorg > oui, il faut prévoir une bonne quantité de fil, j’aurai du le préciser !

  8.  

    Mais ça va pas la tête ?
    Trois posts d’affilée au rythme d’un par jour, et d’un coup plus rien pendant 5 jours ? Vraiment ? Vous aimez éprouver votre domination sur nous, monsieur Libon ? Ça vous fait plaisir ? Vous vous sentez fort ? Vous écrasiez des fourmis pour le fun quand vous étiez petit, vous, je le sens d’ici.
    Monstre !

  9.  

    voulant essayer de mon côté ja’ai eu un petit problème qui est survenu:
    entre les différents paquets de feuilles ce n’est pas assez tendu.
    Donc voici mes questions comment garder la tension sans que le papier se déchire, le fil utilisé doit être assez gros et les pinces à linges sont elles indispensables pour conserver la tension?
    merci encore pour toutes ses astuces pleines d’humour qui m’extasie à chaque fois.

  10.  

    C’est drôlement chouette. Par contre, j’ai un peu galéré avec les noeuds, ça se détend pas mal. Tu prends un fil de base ou un plus épais, plus rugueux ? Et j’ai hâte de voir coment tu rattaches ça à une couverture :)

  11.  

    Alors, pour les questions de “pas assez tendu” je dirais qu’il ne faut pas que ça soit super tendu comme une couture de tissus.

    Il faut juste que les feuilles soient accrochées ensemble, c’est normal que ça bouge un peu ! –> les pinces à linge me servent à ça: elles tiennent les feuilles cousues pour éviter qu’elles se baladent !

    Si c’est cousu trop serré, vous allez avoir un carnet qui va avoir tendance à s’ouvrir tout seul parce que ça va tirer du coté de la tranche.
    De toute façon, tout ça va être collé après, ça tiendra bien, serré ou pas.

    Sinon, pour le fil, je prends un fil de coton un peu épais, mais rien de mirobolant, c’est du fil de couture normal, et je fais des trous pas trop gros dans le papier, comme ça le fil glisse moins.

  12.  

    vite vite la suite^^

  13.  

    Dix minutes, faut pas déconner. ça m’a bien pris le triple pour un carnet de 48 pages (bon, après, je sais pas faire grand chose de mes petites mains pleines de doigts, ça doit jouer un peu).
    Mais au final, ça avance à quoi de coudre tout ce bazar? Passer directement à la colle ça suffit pas?
    Cordialement, quelqu’un qui n’est pas très couture et qui en a déjà bien marre après trois blocs de feuilles.

    (Non sans blague j’adore ton blog et je t’adore toi)
    (Mais c’était une vraie question)

  14.  

    Merci !
    La couture, ça permet de pouvoir ouvrir le carnet bien comme il faut sans faire péter le collage et se retrouver avec un pile de feuilles volantes.
    Mais c’est tout à fait jouable sans couture, ça existe, les magazines par exemple, mais c’est pas très solide ni très qualité, quand même.

  15.  

    En fait, si j’ai bien galéré, c’est parce que mon fil était tout nul. J’en ai pris un plus épais et ça marche beaucoup mieux, il se barre pas dans tous les sens. Ceci dit, agrafer les feuilles, ça pourrait être une alternative sympa (et beaucoup plus rapide), j’essaierais la prochaine fois.

    Merci encore pour ce petit tutoriel, j’ai entre les mains un très chouette carnet fait maison. :)
    Bonne journée !

  16.  

    Super truc de relieur tchèque : la reliure croisée : quand on sort le au milieu de la page, on le repasse dans la boucle du milieu du folio suivant, et hop, plus résistant !

  17.  

    Ah mais merci, super ! Je fais comme ça la prochaine fois !

  18.  

    Heu Jarnos tu veux dire quand on sort. …Le fil. …au milieu on le repasse dans la boucle du folio précédent plutôt non ?

  19.  

    [...] Fabriqué à main une : le blog créatif humoristique!  [...]

  20.  

    [...] Fabriqué à main une : le blog créatif humoristique!  [...]

  21.  

    Suuuuuper clair ! Suuuper fun ! Et super méthode !!

  22.  

    Haaaahahahaha, le passage ” Mais d’abord: PTOING PTOING ” m’a bien fait rire, vous êtes un tueur, j’apprécie votre univers, votre bureau avec plein de trucs dessus, votre humour. Je ne sais pas si vous lirez ce commentaire puisque votre dernière publi date d’il y a 3 ans, mais merci pour votre partage en tout cas, c’est mortel ! Ce sont des gens comme vous qu’on cherche sur internet, des indépendants pépères qui nous enseignent 2, 3 trucs de la vie autour de leur art. Bonne continuation, au plaisir de vous revoir ici !

    LS