Du cinéma portatif (part.1)

Bonjour les amis. Je n’ai pas été bien présent ces derniers temps car quelques travaux en retard se sont accumulés. Maintenant tout est résolu car je ne retrouve plus mon ordinateur la dessous ! Fini les soucis, je peux enfin me livrer à mon occupation favorite: répondre en retard aux mails.

En attendant, il m’est arrivé un truc vraiment pas banal.

Vous savez comme moi que la 3d n’est pas un phénomène récent. C’est apparu très vite après l’invention de la photo: le public a rapidement été demandeur de photos de gens tous nus, puis de gens tous nus en relief.


La pointe du progrès en matière de gens tous nus.

On trouve aussi d’autres photos de trucs en relief.


Un pont.

Vous savez aussi comme moi qu’au 19eme siècle, l’amateur de technologie de pointe avait à cœur de posséder du matériel à la fois élégant, sans superflu et qu’on entretient à la cire d’abeille.
Observons du matériel de l’époque au travers d’un croquis:


Un appareil pour prendre les photos en 3d, et un autre pour les voir.

C’est ce curieux appareil sur la droite qui va nous intéresser.
Vous le voyez sur le croquis, il possède un bidule pour poser sa carte postale en relief. L’autre bout du dispositif est pourvu de lentilles, et le tout est équipé d’une poignée ou d’un pied pour le poser.

C’est ce qu’on appelle un Holmes Stereo Viewer, du nom de celui qui a réussi à en vendre le plus.

Ce petit appareil est très intéressant car il a deux particularités vraiment pas mal:

- le système repose sur des lentilles assez bizarres, un mélange entre des loupes et des prismes vraiment pratiques quand on veut reliefiser des trucs assez gros (des cartes assez grandes, à l’origine).

- le monde est peuplé de gens qui trouvent encore ce truc tellement génial qu’on peut en acheter, ou trouver des pièces détachées assez facilement.

Les lentilles bizarres ont donc la propriété de grossir ce qu’on regarde avec, d’une part, mais également de regarder un peu sur le coté.

Gageons que ce sera plus clair sur ce dessin qui montre (1) à quoi ça ressemble, puis le (2) fonctionnement délirant de ce truc, puis (3) le fonctionnement pas mal mais on peut faire plus délirant d’une loupe normale.


Du pur délire optique 19eme siècle style.

Je vous laisse quelques instants, le temps que vous vous précipitiez sur internet pour trouver ces merveilles et nous tacherons de trouver une application pratique.

 
  1.  

    J’ai aidé à déménager mon grand-père il y a pas longtemps, et je suis tombé sur un vieux livre datant des années 50 contenant des photos en 3D, je ne pensais pas que le principe était si vieux. Par contre c’était sur le principe de deux images vert/bleu superposées, avec les lunettes en carton glissées dans la couverture.

    Dire qu’on fait tout un foin de la 3D alors qu ça existe depuis “des siècles”…

  2.  

    Salut,
    ou alors acheter l’album 10000 days de Tool :
    la pochette intègre deux loupes et des images
    à voir en 3D !

  3.  

    A voir en matière de 3D, vraiment sympa comme système !
    http://dainfagerholm.blogspot.be/

  4.  

    Mais dis donc c’est qu’on en reviendrait à cette chère réalité virtuelle 3000 avec ça !

  5. Frédéric Grosshans
     

    Remarque d’un gars chiant qui fait de l’optique: la flêche “plus gros et à côté (délire)” devrait aller à droite, et pas à gauche. Je sais, c’est pas intuitif, mais c’est la loi (de Snell-Descartes)

  6.  

    Frédéric > punaise…ces lentilles je les fous systématiquement à l’envers en râlant aussi sec et je finis par les dessiner à l’envers.
    J’y arriverai jamais, mais merci pour la précision !

  7.  

    Pour retenir le sens de déviation quand il y a “une sorte de prisme”, il suffit d’avoir en tête la couverture de l’album the dark side of the moon des Pink Floyd : http://www.pinkfloyd.com/design/album_covers.php
    En prime, on voit aussi que le bleu est plus dévié que le rouge.
    J’ai dit ça à des élèves à la fête de la Science…ils ne connaissaient pas Pink Floyd. Vexée. Alors comme j’aime bien l’image, je la refourgue chez un public plus averti.
    Sinon, merci pour votre blog Monsieur Libon!

  8.  

    Hé la 3d de la fille à poil marche beaucoup mieux que celle du pont.
    (en louchant)

  9.  

    Mais c’est vrai qu’en louchant ça marche!
    Avec le pont aussi, plus difficile à atteindre, mais une fois choppée l’image reste stable au milieu.

  10.  

    [...] un soir d’hôtel que me vint l’idée de coller la partie optique du Holmes Stereo Viewer (voir note précédente) d’un coté, un emplacement pour mon téléphone de l’autre, le tout englobé dans une [...]